Menu

Accueil > Actualités > Bibliographie sur la presse locale

Actualités

 

Bibliographie sur la presse locale

Consulter le document

Bibliographie de la presse française politique et d'information générale des origines à 1944

12 février 2015

Parallèlement à la mise en ligne de deux titres de presse lotoise sur le site des Archives départementales – Le Journal du Lot (1861-1944) et un journal de tranchée de la première guerre mondiale L’Echo des Gourbis (1915-1918) – rappelons l’existence d’un outil de travail très précieux : le volume de La Bibliographie de la presse française politique et d’information générale des origines à 1944 consacré au département du Lot, établi par Nathalie Fabry, publié par la Bibliothèque nationale de France en 2013.

L’ouvrage, rangé parmi les « usuels » est directement accessible en salle de recherches.

L’ouvrage décrit quelques 200 journaux conservés à ce jour, dont la parution s’échelonne entre 1794, date du plus ancien – Le censeur : journal impartial – et 1944, année de création de Tenir, organe de liaison de l’Union départementale de la Légion française des combattants du Lot. A cet ensemble, s’ajoutent 16 périodiques dont l’existence ne nous est connue que par leur mention dans diverses bibliographies.
Le journal lotois qui a connu la plus longue période d’activité est Le Gourdonnais, publié pendant près d’un siècle, de 1847 à 1944. Une autre publication remarquable, bien que n’ayant duré que de 1837 à 1843, Le radical : journal du Lot et de la Corrèze, premier journal en France ayant utilisé le mot « radical » dans son titre.
Parmi les personnalités politiques marquantes, citons Anatole de Monzie (1866-1947 ; avocat à la Cour de Paris). Plusieurs fois ministre entre 1925 et 1940, il exerça de nombreux mandants dans le cadre du département entre 1904 et 1942 : député du Lot, sénateur, conseiller général des cantons de Castelnau-Montratier puis de Saint-Céré, président du Conseil général et enfin maire de Cahors. A. de Monzie fonda Cahors : bulletin mensuel des cadets du Quercy en 1907 et dirigea à partir de 1929 Le Quercy : journal de démocratie sociale. Evoquons aussi le radical Louis-Jean Malvy (1875-1949), député du Lot de 1906 à 1909 et de 1924 à 1942, qui exerça les fonctions de sous-secrétaire d’Etat et de ministre entre 1911 et 1926. Il dirigea La gauche quercynoise en 1931-1933, avant que son fils, Charles Malvy, ne lui succède à la tête du journal. 
Au travers de cette bibliographie sur la presse, se dessinent les événements, les intérêts, les goûts d’une époque. La diversité des titres l’atteste. Le Follet : petit journal illustré, rédigé par une société de jeunes gens (à Cahors en 1863) a suscité un concurrent, l’Anti-Follet : petit journal hebdomadaire (également à Cahors, en 1863). Certains titres donnent libre cours à l’esprit de fantaisie : Le Diablotin du Lot, Le Petit hérisson… Ils expriment parfois un militantisme affirmé, comme Le contre poison : organe libre d’éducation sociale, mensuel anarchiste de Saint-Céré publiant des cours d’espéranto en 1933. Pendant la seconde guerre mondiale, le Lot fait partie des départements accueillant les évacués du Nord-Est de la France, comme en témoigne Les Bras ouverts : bulletin de l’œuvre départementale des petits réfugiés du Lot.

Les notices bibliographiques de chaque titre sont précédées d’une préface rédigée par Etienne Baux présentant un panorama complet et très éclairant des origines de la presse lotoise jusqu’à la seconde guerre mondiale. En fin de volume, une table géographique et une table chronologique se révèlent très utiles pour situer les titres de presse dans l’espace et le temps.

Fruit d’une collaboration étroite entre le service de l’Inventaire rétrospectif de la Bibliothèque nationale de France et les bibliothèques et services d’Archives départementales, la présente bibliographie ne manquera pas – nous l’espérons – d’ouvrir la voie à de nouvelles études sur l’histoire de la presse dans ce département. 
A noter : Avec la parution de ce 65e volume consacré au département du Lot, la Bibliographie de la presse française politique et d’information générale poursuit la couverture de la région Midi-Pyrénées. Pour que cette dernière soit totale, ne manque à présent que le volume consacré aux Hautes-Pyrénées.

A lire également si l’on s’intéresse à la IIIe République :
André Tulet La presse de Cahors de 1870 à 1914 : contribution à l’étude de la presse lotoise sous la IIIe république, mémoire de maîtrise, Université Toulouse-Le-Mirail, 1971 (conservé sous la cote BR1/1296).


Votre panier
Mon panierActualitésLot.fr - Le département
Retrouvez-nous sur FacebookPlan du site | Nous contacter | Mentions légales | Crédits