Menu

Accueil > Découvrir > Trésors d'archives > Joséphine Baker aux fêtes de la Libération de Cahors en 1956

Découvrir

Joséphine Baker aux fêtes de la Libération de Cahors en 1956

Archives départementales du Lot. Fêtes de la Libération de Cahors, 1956 : 73 J 63

Un événement fixé par le photographe cadurcien Léon Bouzerand

Joséphine Baker entrera au Panthéon le 30 novembre 2021.
A cette occasion, les Archives départementales du Lot présentent deux photographies inédites liées à cette artiste, résistante et femme engagée.

Madame Baker (1906-1975) en visite à Cahors en août 1956

Freda Josephine McDonald alias Joséphine Baker, américaine naturalisée française, réside depuis 1937 au château des Milandes à Castelnaud-la-Chapelle dans la vallée de la Dordogne. Après la guerre, elle participe à plusieurs évènements festifs ou sportifs dans le département du Lot, voisin de sa résidence. 
Le samedi 18 août de l’année 1956, Joséphine Baker est officiellement invitée aux fêtes de la Libération de la commune de Cahors au titre de son engagement dans la Résistance. Le programme imprimé de la ville annonce sa venue dans la soirée et mentionne « en présence de Joséphine Baker, lieutenant des Forces Françaises libres ». A l’occasion de ces festivités, une tapisserie de Jean Lurçat, « Hommage aux Morts de la Résistance », est exposée sur le balcon de l’hôtel de ville, à 18 heures.
Madame Baker est photographiée lors de la réception à l’hôtel de ville qui suivra l’exposition par le photographe cadurcien Léon Bouzerand (1907-1972), aux côtés du préfet du Lot et d’anciens camarades combattants de la France libre. La photographie de la tapisserie de J. Lurçat est également due à L. Bouzerand.
Les célébrations sont organisées par la commune en collaboration avec l’Association départementale des anciens combattants de la Résistance. A ce titre, les deux clichés sont conservés dans les albums photographiques de l’association.

Les Anciens combattants de la Résistance

L’Association départementale des anciens combattants de la Résistance a été fondée le 2 mars 1945. Elle est alors présidée par le lieutenant-colonel Henri Collignon, chef de l'Armée secrète et des Groupes Vény de la région de Toulouse, chef du bureau militaire FTPF (Francs-tireurs et partisans français) du Lot. Son président d'honneur est Jean Lurçat.
Le fonds est entré aux Archives départementales du Lot en plusieurs fois. La première entrée résulte d’un sauvetage opéré dans les locaux de l’ancienne cité des Tabacs de Cahors en 2007. Les archives ainsi sauvegardées ont été ensuite complétées par plusieurs dons d’anciens membres de l’association entre 2009 et 2018. Le fonds, classé durant l’année 2019, est consultable en salle de recherche dans la sous-série 73 J. Le répertoire numérique détaillé qui décrit sa composition est accessible en ligne ici.
Les documents couvrent les activités de l’association entre 1945 et 2007, notamment la participation à la commission d’homologation des mouvements et statuts de la Résistance du département. A ce titre sont consultables de nombreux dossiers individuels nominatifs constitués par l’association pour les demandes des certificats de services FFI (Forces françaises de l’intérieur) ou de carte CVR (combattants volontaires de la Résistance). Le fonds comprend également de nombreux dossiers relatifs aux actions de promotion de la mémoire de la Résistance lotoise, lors d’évènements commémoratifs, manifestations ou autres interventions militantes.

Archives départementales du Lot. "Hommage aux morts de la Résistance" : 73 J 63

Votre panier
Mon panierActualitésLot.fr - Le département
Retrouvez-nous sur FacebookPlan du site | Nous contacter | Mentions légales | Crédits