Menu

Accueil > Actualités > Toulouse : le dossier d'étranger de Tristan Tzara aux Abattoirs

Actualités

Toulouse : le dossier d'étranger de Tristan Tzara exposé aux Abattoirs

Dossier T Tzara RFAD046 209 W 695

" Dévider le réel " : exposition autour des nouvelles acquisitions du musée

13 octobre 2015

Le dossier individuel d’étranger de Tristan TZARA, conservé aux Archives départementales du Lot, a été prêté pour contribuer à l’exposition « Dévider le réel ». Ouvert par le service des étrangers de la Préfecture du Lot en 1943, il permet de retracer le parcours de Tristan Tzara (1896-1963) pendant la seconde guerre mondiale. Quittant Paris en 1940, il gagne le Var, puis les Bouches-du-Rhône avant de venir se réfugier à Souillac dans le Lot. Poète, dramaturge, critique d’art et littéraire, artiste engagé, juif, communiste, Tristan Tzara est essentiellement connu pour être le co-fondateur du mouvement Dada.
A la Libération, Tristan Tzara, résidant à Toulouse, devient le vice-président du Comité national des écrivains pour la région. Il participe pendant une année (sep. 1944 – sep. 1945) à différentes initiatives, dont la création de l’Institut d’études occitanes.

Empruntant son titre à un essai publié par le critique d’art Michel Tapié en 1952, ce nouvel accrochage de la collection des Abattoirs suggère une poursuite entre l’art et le réel. "Dévider le réel", ce n’est pas le vider pour l’épuiser, mais le dérouler, le devancer et courir après lui pour rendre compte de son intensité. La vingtaine d’œuvres regroupées dans cette exposition résonnent de notre rapport au temps, à l’actualité et à l’histoire. Elles pointent l’écriture de récits intimes dont la résonance est collective, inventent des formes surprenantes mais étonnamment familières et placent les spectateurs dans une situation d’indécision quant au "réel".
Avec les travaux de Paulien Barbas, Oliver Beer, Ben, Matthias Bruggmann, Emmanuelle Castellan, Olivier Dollinger, Louise Hopkins, Pierre Leguillon, Jochen Lempert, Claude Lévêque, Alfonso Ossorio, Valerie Snobeck, Thu Van Tran, Tristan Tzara…
En 2005 et en 2011, le collectif ALP (À la plage) a fait circuler dans les rues de Toulouse une enseigne lumineuse signalant que « la réalité n'existe pas ». Le slogan semait un léger trouble et proposait tout simplement la réinvention du monde alentour par l'exercice de l'art. En 1945, Tristan Tzara, participe à différentes initiatives toulousaines. Son engagement est fidèle à une économie poétique dans laquelle la périphérie doit devenir un centre. Vingt ans auparavant, il proclamait dans un manifeste encore célèbre : « La pensée se fait dans la bouche ».
Il est question de ces deux histoires dans la nouvelle présentation des collections des Abattoirs ; les autres propositions retenues se distinguent par leur capacité à interagir avec ce que nous nommons – peut-être trop communément – « réel ».

 
Exposition « Dévider le réel »
18 septembre 2015 – 17 janvier 2016
Les Abattoirs, 76 allées Charles de Fitte, 31300 Toulouse
Horaires : du mercredi au dimanche 12h-18h

Dévider le réel ; musée des Abattoirs


Votre panier
Mon panierActualitésLot.fr - Le département
Retrouvez-nous sur FacebookPlan du site | Nous contacter | Mentions légales | Crédits