Menu

Accueil > Actualités > Limogne : archives de la conserverie Rous

Actualités

 

Limogne : archives de la conserverie Rous

92 J 104

Classement d'archives privées : le fonds de la conserverie Rous (92J) disponible à la consultation

25 novembre 2015

Un bel exemple de conserverie lotoise au XXe siècle à découvrir en salle de recherches.

En août 2015, les enfants de Gaston et Huguette Rous ont fait don aux archives départementales des archives de la conserverie familiale. Le fonds de la conserverie Rous (92 J) – classé en septembre 2015 – reflète l’activité de l’entreprise. Il est composé principalement d’archives comptables, techniques et iconographiques. Il donne des renseignements sur les relations commerciales concernant les approvisionnements, notamment celui de la truffe, les méthodes et recettes de conservation industrielles. Le fonds éclaire la dimension internationale du marché de la gastronomie française. 

Le fonds constitue l’un des rares fonds d’archives d’entreprises privées conservées aux Archives départementales du Lot.

La conserve, au sens moderne, est née d’un procédé inventé en France au début du XIXe siècle : l’appertisation, appelée ainsi du nom de Nicolas Appert (1749-1841). Cette méthode révolutionnaire pour la conservation des aliments se répand progressivement, donnant naissance à une industrie de la conserve à grande échelle ou à échelle beaucoup plus modeste, dans la sphère artisanale, voire domestique. Elle a permis de stocker et de transporter des aliments périssables et ainsi d’étendre le marché des denrées locales vers de nouveaux horizons.
En Quercy, l’histoire de la conserve est avant tout une histoire de gastronomie. A la fin du XIXe siècle, le département du Lot compte déjà une vingtaine d’ateliers de conserves, plus sept pour Puylaroque et Caussade en Tarn-et-Garonne selon J.-J. Mayssonnier (Bulletin de la Société des études du Lot, tome 136, 3e fascicule 2015, pages 176-191). Truffes, foie gras et cèpes constituent les principales matières premières. Par ailleurs, de nombreux marchands de produits locaux et certains hôteliers exercent en parallèle une petite activité de conserveur. C’est le cas à Limogne, en 1900, pour la maison Crayssac située sur la place publique : l’hôtel abrite une modeste conserverie qui propose un des produits emblématique de la région, la truffe.
En 1933, Gabriel Rous rachète cette activité de fabrication de conserves à Félix Crayssac et rebaptise l’affaire « Maison Rous ». Ainsi débute l’aventure familiale qui perdurera sur trois générations, jusqu’en 1990. L’usine confectionne des conserves des traditionnels produits du terroir : en premier lieu des truffes, mais aussi du foie gras, des champignons (cèpes, girolles…) ainsi que des plats préparés, notamment du gibier. La clientèle est française et internationale. La famille possède un magasin d’usine pour vendre localement, mais achemine également par colis-postal dans le monde entier. 
 

92 J 125 (419 ko)


Votre panier
Mon panierActualitésLot.fr - Le département
Retrouvez-nous sur FacebookPlan du site | Nous contacter | Mentions légales | Crédits