Menu

Accueil > Découvrir > Expositions virtuelles > Ecrire et correspondre début XXe

Découvrir

Ecrire et correspondre au début du XXe siècle

Gramat : pont sur l'Alzou

Les cartes postales anciennes

Apparues à la fin du XIXe siècle, les cartes postales regorgent d’informations sur l’histoire locale, tant à travers les prises de vues publiées, que les textes rédigés : que ce soit du classique et éternel « Il fait beau », aux cartes, généralement brèves, de remerciement, de bonjour et d’amitiés, ou encore celles, plus bavardes, relatives à l’organisation quotidienne.

Pendant une période, le prix de l’affranchissement dépend du nombre de mots écrits, c’est dire si le choix de la formulation importe. Plus tard, les tarifs deviennent fixes et les langues se délient. On découvre alors un véritable outil de communication du quotidien « Tu pourras venir dimanche pour prendre de la farine [de] maïs » (9Fi152), mais aussi de l’exceptionnel « Environs de Saint-Jean-de-Luz, vous aussi vous profitez sans doute de votre séjour dans cette jolie ville » (9Fi304).

Carte postale ancienne signifie que l’on se situe entre 1889 (date de publication de la première carte postale en France) et 1949. Au cours de cette période, la carte postale aura toujours les mêmes dimensions : 9 x 14 cm, mais son apparence évoluera. Jusqu’en 1900, l’image n’occupe qu’une petite partie de la carte et l’on écrit juste à côté, tandis que le dos est utilisé pour l’adresse. De 1900 à 1903, l’image prend de plus en plus de place, jusqu’à occuper tout l’espace à partir de 1904, date à partir de laquelle le dos se divise en deux : une partie réservée à la correspondance, une autre à l’adresse. La forme même de la carte postale permet ainsi de définir une fourchette de date, elle-même parfois réduite par le cachet postal lorsqu’il est lisible.


Votre panier
Mon panierActualitésLot.fr - Le département
Retrouvez-nous sur FacebookPlan du site | Nous contacter | Mentions légales | Crédits