Menu

Accueil > Découvrir > Trésors d'archives > Le "passeport pour l'intérieur" de Champollion

Découvrir

Le "passeport pour l'intérieur" de Champollion : 18 mars 1816

4 M 123

Jean-François Champollion dit le Jeune (1790-1832)

Qui ne connaît le nom de Champollion, déchiffreur des hiéroglyphes ? Mais qui sait que ce grand savant, devenu à 19 ans professeur d'histoire ancienne à l'université de Grenoble, est né à Figeac, où son père, originaire du Dauphiné, s'était établi pour exercer la profession de libraire ? Jean-François Champollion dit le Jeune y est né le 23 décembre 1790.

Le document présenté ici (4 M 123), un passeport pour l’intérieur pour se rendre de Grenoble à Figeac, a été établi par le maire de Grenoble le 18 mars 1816. Il est signé par Champollion et donne un signalement très précis de celui-ci.
Ce document n’est pas si anodin qu’il pourrait paraître. En effet, en autorisant Champollion à ce déplacement « sur sa demande », le maire écarte de Grenoble un individu jugé par le préfet de l’Isère comme un dangereux agitateur. Champollion avait été très actif pendant la période des Cent Jours (au cours desquels Napoléon avait fait une entrée remarquée à Grenoble) ; il avait notamment rédigé des articles pour les Annales de l’Isère (organe néo-bonapartiste). Aussi, dès juillet 1815, après le rétablissement de la monarchie, il fut placé sous surveillance.

Législation sur les passeports

Aux termes du décret du 10 vendémiaire an IV (2 octobre 1795), nul ne peut quitter le territoire de son canton ni voyager sans être porteur d’un passeport. Qu'on se le dise ! Cette législation sur les passeports, complétée par les décrets du 18 septembre 1807 et du 11 juillet 1810, en vigueur jusqu’aux alentours de 1860, tombera peu à peu en désuétude sous les effets conjugués de la révolution industrielle et du chemin de fer qui ont considérablement augmenté le nombre et le flux des voyageurs.

On distingue les passeports pour l’intérieur des passeports pour l’étranger. Mais à Paris, le préfet de police délivre tous les passeports. Dans les départements, le préfet délivre les passeports pour l’étranger et les passeports pour l’intérieur dans les chefs-lieux de plus de 40 000 habitants ; le maire délivre les passeports pour l'intérieur dans toutes les autres communes.

En règle générale, les passeports sont individuels, mais le mari, la femme et les enfants au-dessous de 15 ans peuvent figurer sur le même passeport. Celui-ci se présente sous forme d’une feuille composée de deux parties : la première, qui se détache de la seconde par une coupure ondulée, est remise au requérant et constitue le passeport proprement dit. La seconde partie, conservée par l’administration productrice, donne les informations suivantes : nom, prénoms, âge, profession, pays de naissance, domicile, signalement du requérant et indication du lieu où il dit se rendre.

cf. Fiche de recherche sur les passeports au XIXe siècle, élaborée par les Archives nationales.


Votre panier
Mon panierActualitésLot.fr - Le département
Retrouvez-nous sur FacebookPlan du site | Nous contacter | Mentions légales | Crédits