Menu

Accueil > Découvrir > Trésors d'archives > Jean-Baptiste Bessières, duc d'Istrie

Découvrir

Jean-Baptiste Bessières, duc d'Istrie

Le maréchal Bessières par  E. Charpentier, sans date (entre 1845 et 1862), Archives départementales du Lot : 4 Fi 14

Lettres des campagnes napoléoniennes

A l’occasion de l’anniversaire des 250 ans de sa naissance, le 6 août 1768 à Prayssac, les Archives départementales présentent ici quelques documents - principalement épistolaires - liés au maréchal Bessières issus des pièces isolées de la série J (Archives privées), entrés par dons et par achats entre 1920 et 2014.

J.-B Bessières, maréchal d’Empire, duc d’Istrie (1768 – 1813)

Fils de Mathurin Bessières, chirurgien de Prayssac, et de Toinette Lemosy (4 E 333-3, folio 722), Jean-Baptiste Bessières est célèbre pour sa carrière militaire (figure 1). Il débute dans la garde nationale de Prayssac, fait un passage bref dans la garde constitutionnelle du roi, mais c’est au sein des armées révolutionnaires et lors des campagnes napoléoniennes que naît sa renommée. Pour mémoire, général à 32 ans, il devient maréchal d'Empire le 19 mai 1804, grand' croix de la Légion d'honneur le 2 février 1805 ; il est fait duc d'Istrie (province italienne aujourd'hui en Croatie) le 28 mai 1809.
Parmi les documents de la famille Bessières conservés aux Archives départementales du Lot, se trouvent quelques actes notariés, notamment le contrat de mariage (figure 2) du maréchal avec Marie-Jeanne Magdelaine Adèle Lapeyrière en 1801 (J 1067) qui sera surnommée la « maréchale Bessières ».

Correspondance familiale et militaire

Lors de ses campagnes militaires, le maréchal écrit d’ailleurs régulièrement à son épouse.  Sous la cote J 2704, on peut lire deux lettres attestant ces échanges chaleureux.

  • La première (figure 3), rédigée le 23 décembre 1806, jour de la victoire de Biezun qui clôt la campagne de Prusse,  mentionne les pertes prussiennes : « Je leur ai pris cinq pièces de canon, deux étendards et beaucoup de prisonniers, tu sens toute ma joye ma chère amie ». Le maréchal s’enquiert aussi de la santé de ses proches, notamment son fils Napoléon Bessières : « Assez parler de guerre parlons de vous, comment te portes tu […] comment va mon petit Napoléon ? Fais lui deux baisers de ma part, et encore deux… ».
  • La seconde, écrite sur le champ de bataille, annonce la victoire d'Eylau, dans la campagne de Pologne, le 8 février 1807.
    Le même message tendre clôture les deux missives : « Adieu, je t’aime et je t’embrasse de tout mon cœur ». 

Acculé par des ennuis financiers, le maréchal s’adresse directement à l’empereur pour solliciter son aide  comme en témoigne une autre correspondance (figure 4) conservée sous la cote J 2705, probablement rédigée en 1813. Il y aborde son infortune et la baisse de ses revenus : « Sire, vous avez fait ma fortune militaire, vous m’avez donné des titres et des dotations […] j’ai six cents mille francs de dette… ».

D’autres missives du maréchal et quelques papiers de famille sont également conservés en J 142, dont une lettre (figure 5) de sa dernière campagne, la campagne d’Allemagne, dans laquelle il trouvera la mort le 1er mai 1813. Il s’adresse à son général, lui transmettant quelques recommandations à propos de la feuille de route d’un régiment jusqu’à Mayence.
Sous la même cote, on trouve également des courriers de la famille proche : son épouse Adèle Lapeyrière entre 1816 et 1831 poursuivant notamment les requêtes pour le redressement des finances de son foyer, son fils Napoléon Bessières et Mathilde de Lagrange, sa femme, ainsi que quelques courriers du frère du maréchal, le baron Bertrand Bessières, général d’Empire.

A noter 

Dans le fonds du maréchal Bessières consultable aux Archives nationales (cote : 32 AP), parmi les ordres de mission, les rapports, etc., on peut découvrir d’autres correspondances avec son épouse, la « maréchale » (32 AP 15 à 17).

Par ailleurs, vous pouvez aussi vous documenter sur le personnage en consultant l'un des ouvrages conservés dans la bibliothèque des Archives.

 

Contrat de mariage de J.-B. Bessières le 29 vendémiaire an X (21 octobre 1801), Archives départementales du Lot : J 1067 Lettres du maréchal Bessières à son épouse Adèle Lapeyrière, 1806 et 1807, Archives départementales du Lot : J 2704 Brouillon de lettre du maréchal Bessières à Napoléon Ier, 1812 ou 1813, Archives départementales du Lot : J 2705 Lettre du maréchal Bessières à son général, 11 janvier 1813, Archives départementales du Lot : J 142

Votre panier
Mon panierActualitésLot.fr - Le département
Retrouvez-nous sur FacebookPlan du site | Nous contacter | Mentions légales | Crédits