Menu

Accueil > Découvrir > Publications > Les villes du Quercy au Moyen Age

Découvrir

Les villes du Quercy au Moyen Age

Les villes du Quercy au Moyen Age

Consulats – Economie – Société (1250-1350)

ossier n° 2 du Service éducatif des Archives départementales du Lot par Etienne Baux. Nouvelle édition revue et augmentée (2003) par l'auteur, contenant un guide d'utilisation pédagogique établi par Chantale Chabaud. 176 p.

Expansion et élan urbain en Quercy entre 1250 et 1350
Ici comme dans la majeure partie de l’Occident, l’expansion, jaillie des campagnes mieux peuplées et largement conquises, a créé des groupes humains fort originaux. Les hommes qui les composent ne sont ni paysans, ni guerriers, ils ne sont pas non plus – sauf exception – rentiers du sol. Ce sont des marchands ou des artisans.
Les villes connaissent une période heureuse entre la fin de la guerre albigeoise et les malheurs du XIVe siècle : la grande épidémie de peste à partir de 1348, l’ouverture du conflit avec l’Angleterre (la guerre de cent ans).  Leur fortune, à des degrés divers, y a créé une bourgeoisie de brasseurs d’affaires, à la fois négociants et financiers, qui étonnent par leurs techniques et l’étendue de leur champ d’activité.
La conquête de l’autonomie urbaine
Les textes présentés dans ce dossier doivent permettre de suivre les étapes de la conquête de l’autonomie des cités – et aussi ses limites – à partir de l’exemple de quatre villes pour lesquelles nous sommes les mieux documentés : Cahors, Figeac, Gourdon et Martel.
D’autres agglomérations, bien sûr, eurent leur consulat : Cajarc, Castelnau, Gramat, Labastide-Fortanière, Lacapelle, Lalbenque, Luzech, Montcuq, Saint-Céré … ont bénéficié de chartes de coutumes. Ces chartes établissent leurs « libertés » et garantissent, avec les attributs de la souveraineté – sceau, maison commune – leur gouvernement collégial.
Le dossier a pour but d’étudier le fonctionnement des consulats, l’étendue surprenante de leurs attributions par rapport aux pouvoirs municipaux actuels, mais aussi la vie urbaine en ses principaux aspects.

Guide d’utilisation pédagogique
Un questionnaire conçu pour aider les enseignants du primaire et des collèges à utiliser les documents a été inclus dans ce dossier très fourni. A chacun bien sûr, il incombe d’adapter le travail demandé à l’âge des élèves et au niveau de la classe. Pour chaque chapitre, l’enseignant peut choisir de travailler sur les quatre villes proposées ou d’en privilégier une à son gré.
On ne saurait trop recommander de constituer des groupes de travail qui auront à étudier des thèmes différents. La mise en commun des résultats permettra aux élèves de s’exprimer oralement et d’avoir ainsi, par le compte-rendu de chaque groupe, une vision plus globale du phénomène urbain.
Sept chapitres sont organisés autour de deux thématiques majeures :
• Le partage de l’autorité à travers les institutions consulaires
- L’apparition du gouvernement collégial
- Le fonctionnement des consulats
- Les attributions des consuls
• Aspects de la vie quotidienne
- Le cadre urbain
- Les sociétés urbaines
- Argent et commerce
- Les délits et les peines
Chacun des chapitres est pourvu d’un questionnaire établi pour 4 à 5 groupes, voire 6. Chaque questionnaire est assorti d’une « fiche enseignant » rassemblant perspectives historiques et conseils.

Dossier consultable en salle de recherches

Disponible à l'achat : 18 euros  

Bon de commande (117 ko)


Votre panier
Mon panierActualitésLot.fr - Le département
Retrouvez-nous sur FacebookPlan du site | Nous contacter | Mentions légales | Crédits