Menu

Accueil > Découvrir > Publications > Le Journal d'un bourgeois de Bégoux

Découvrir

Le Journal d'un bourgeois de Bégoux

E 10-2 La plus haute crue connue du Lot en 1873

Michel Célarié (1771-1836)

Présenté et annoté par Christiane Constant-Le Stum, 1992. 266 pages

Commencé à la fin de l’Ancien Régime, le journal de Michel Célarié se poursuit sous la Révolution, l’Empire et la Restauration pour s’achever en 1836 sous la monarchie de Juillet. Il rend ainsi compte de l’évolution sensible d’une communauté aux prises avec le passage de l’Ancien Régime au XIXe siècle.
Par son contenu documentaire remarquable et parce qu’il mêle étroitement histoire générale et histoire locale, le plus grand intérêt du « Journal historique et portatif des événements mémorables » est de nous faire revivre la vie quotidienne à Bégoux dans ses multiples aspects. La minutie des descriptions et son style vivant nous permet de saisir toute la dimension humaine et sociale d’une époque charnière. De ligne en ligne, l’atmosphère d’une communauté rurale aux portes de Cahors à la fin du XVIIIe siècle transparaît, au fil de ses réactions face aux événements révolutionnaires, ses joies, ses déceptions, ses tensions internes.
 
A sa mort, le 16 septembre 1842 (à l’âge de 88 ans), Michel Célarié avait réalisé l’ambition de sa jeunesse : être « propriétaire », c’est-à-dire un « bourgeois ». Son journal, présenté de façon très éclairante et finement annoté par Christiane Constant-Le Stum (1950-1999), directrice des Archives départementales de 1976 à mars 1999, nous explique comment.

 

Consultable en salle de recherches. Disponible à l'achat : 24,70 euros

Bon de commande (117 ko)


Votre panier
Mon panierActualitésLot.fr - Le département
Retrouvez-nous sur FacebookPlan du site | Nous contacter | Mentions légales | Crédits